Thèmes: Sécurité

Avec la mise en réseau d’installations de production et la numérisation de la chaîne de création de valeur, les quantités de données échangées par divers canaux et réseaux ne cessent d’augmenter. Il s’ensuit que les dérangements affectant la transmission de données, tout comme une baisse de disponibilité des données, peuvent causer des arrêts de production. La dépendance croissante entre l’informatique et les réseaux de télécommunication font naître de nouveaux défis:

  • La redondance des infrastructures et des processus garantit la continuité des activités.
  • Les concepts de sécurité protègent des attaques visant les infrastructures numériques.
  • Les processus de sécurité et les partenariats protègent les données critiques et les données sensibles contre le vol et les abus.

Les concepts de sécurité existants tiennent principalement compte de la sécurité d’exploitation et des attaques physiques provenant de l’extérieur et exercent leur protection par des contrôles d’accès ou d’autres mesures centrales. Mais ils n’offrent pas de protection intégrale contre les cyberattaques qui pourraient conduire à des abus ou à des accès non autorisés aux données d’entreprise ou de production.

Industrie 4.0 exige des concepts de sécurité supplémentaires assurant en plus de la sécurité physique de l’exploitation une protection complète des structures systèmes fortement interconnectées et de l’échange des données et de l’information. Il importe que les divers aspects de la sécurité (protection contre les attaques, sécurité des données, sécurité de l’information, sécurité d’exploitation, etc.) soient pris en compte dès le départ dans un concept de sécurité intégral.